2008 - Cambodge/Vietnam

Entre Inde et Chine, le Cambodge et le Vietnam ont fait partie de « l’Indochine française ».
Après les tourments de l’histoire, ces deux pays relèvent aujourd’hui le défi de la modernité.
Curieux de leur passé colonial, de leur vie quotidienne, notre groupe JJE découvre en ce mois d’août 2008, une destination de rêves.

Suivez-nous...

... Au Cambodge

Nous débarquons à Siem Reap. L’aéroport est flambant neuf et nous remarquons immédiatement l’importance faite au tourisme, principale activité de la région.
La ville sert de base de départ pour la visite du site d’Angkor, une des 7 Merveilles du Monde. Cet ensemble de monuments, qui s’étend sur une superficie de 400 km², est le témoignage de la civilisation Khmer qui régna du IXème au XIVème siècle. A la chute de l’Empire Khmer, l’endroit tomba dans l’oubli et fut envahi par la jungle. Il a été redécouvert par un français au début du XXème siècle et sa restauration se poursuit encore. Les bas-reliefs, les innombrables représentations d’apsaras (danseuses célestes), de nagas (serpents), de lions et leurs systèmes hydrauliques remarquables, font de ces « temples-montagnes », des merveilles architecturales que nous révèle notre guide Monsieur Da. Grand moment d’émotion, lorsque pendant une pause, il aborde avec une grande pudeur, la période « Pol Pot » : son internement, le travail forcé, la faim, la peur, la disparition de son père qui, un matin, est monté dans un camion, et qu’il n’a jamais revu.

... Au Vietnam

Nous arrivons à Saigon, la capitale économique du Vietnam. C’est une ville moderne, à l’image du pays, c’est-à-dire en pleine mutation, avec partout des immeubles en construction. Pour ce faire, les promoteurs n’hésitent pas à empiéter sur les rizières, le dernier chic étant d’édifier des résidences secondaires de style colonial. Les motos ont pratiquement remplacé les vélos. La circulation est si dense que nous devons acquérir toute une technique pour traverser une rue ! Dans le district 1, le quartier historique, il y a un service de police qui aide les touristes à le faire. Enfin ! Un passant nous salue en français.
C’est dans cette ville que se trouve la seule Communauté Juive du pays. Créé en 2006, elle est dirigée par le Rabbin Hartmann du Mouvement Loubavitch. Elle se compose d’une cinquantaine de foyers dont un membre très important pour nous, puisqu’il s’agit d’Edouard George, de l’agence Phoenix, qui organise notre voyage. Les autres fidèles étant principalement des hommes d’affaires d’origine nord - américaine.
Après les offices, le petit oratoire se transforme en salle à manger et nous dégustons notre repas en l’agrémentant de chants et discussions diverses avec les autres convives et nos hôtes. Rabbi Hartmann étant en déplacement, ce sont deux délégués qui assurent l’animation. Quelle ambiance ! Les repas sont succulents, en particulier le « gefilte fish ».
Pour les Fêtes, le centre communautaire étant trop petit, les offices et repas ont lieu dans un hôtel de la ville.

... Hoi An et Hué :

dans ces deux villes très agréables du centre du pays, nous ressentons un peu plus l’influence chinoise.
Hoi An est surnommé le « Saint Trop’ » du Vietnam. Le charmant quartier historique est un véritable petit musée vivant. Cette ville est d’ailleurs classée au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est le paradis des échoppes : tailleurs, marchands de lanternes ; l’endroit idéal pour acheter nos cadeaux. Nous sommes époustouflés par la « force de vente » des vietnamiens !

Hué, capitale du Vietnam durant la dynastie des empereurs N’Guyen, est à présent le centre intellectuel et artistique du pays. Nous visitons la Cité Impériale, modèle réduit de celle de Pékin. En 1968 de nombreux bâtiments ont été détruits. Ils sont en cours de rénovation ou déjà restaurés. Intéressant également, le mausolée du roi - poète Tu Duc, situé dans très un joli parc.

Nous continuons vers le nord pour découvrir la baie d’Halong terrestre, en prélude à la baie d’Halong maritime. A bord de barques, nous circulons entre les rizières entourées de grands rochers criblés de grottes. Ces paysages sont un spectacle à la fois sublime et apaisant.
Nous voici arrivés devant la célèbrissime baie d’Halong maritime. Nous embarquons à bord d’un bateau traditionnel pour une croisière. Nous sillonnons cette baie sertie de 3000 îlots granitiques sculptés par les vents et les marées. Les conditions météorologiques aidant, nous goûtons chacun de ces moments avec bonheur.
Nous faisons escale pour visiter une grotte ou plonger dans l’eau délicieuse.

Nous terminons ce périple à Hanoi, « la coloniale », capitale politique, où se trouve l’ambassade d’Israël. Un dernier hommage à Ho Chi Minh, père de la nation vietnamienne et nous rentrons en France heureux d’avoir vu tant de lieux mythiques, d’avoir connu un peuple travailleur et courageux.
Par contre, à part l’héritage fromager (la Vache qui Rit), n’espérez pas dialoguer en français, le vietnamien est indispensable !